Femme de dos portant une brassière noire. Illustration de l'engagement de Gance pour une mode responsable.

Etre responsable c'est avant tout porter une attention particulière à l'impact que nous générons au travers de notre activité et ce tout au long du cycle de vie du produit, de la conception à l'envoi chez vous.

Produire un vêtement c'est être confronté à des choix. Parmi les plus significatifs, le choix des matières premières utilisées pour la réalisation de nos vêtements, le choix des ateliers qui vont façonner les pièces que vous retrouvez sur notre eshop ou encore le choix de l'emballage dans lequel vous recevez votre commande.

Lorsque cela est possible, Gance sélectionne des tissus provenant de l'agriculture biologique. Sur certaines matières premières, il n'existe pas encore de filière bio, en revanche nous pouvons être amenés à utiliser des matières recyclées. L'idée est dès le début de réduire l'impact écologique de nos vêtements.

L'étape de fabrication est importante. Plusieurs scandales sur les conditions de travail des "petites mains" qui fabriquent les vêtement ont renforcé l'idée de contrôler davantage les ateliers de production. Gance est très attentif à ce sujet. Les prestataires choisis le sont pour le respect des normes sociales et sociétales dans leur activité.

Les packagings utilisés sont souvent pointés du doigt comme étant une source de pollution supplémentaire. Pour cela, Gance fait le choix de prendre des matières recyclés (carton d'emballage) et de ne pas utiliser de plastique à l'intérieur. 

Œuvrer pour plus de responsabilité est un travail de tous les jours. A notre niveau nous souhaitons contribuer. Le résultat n'est pas parfait, mais nous sommes fiers de ce que nous avons fait jusque là et nous restons sans cesse à l'affût de nouvelles solutions pour continuer de réduire au maximum notre impact.

Produire des vêtements de qualité et qui sont également responsables vis à vis de la planète et de ceux qui les conçoivent c'est possible.

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter les sites des différents labels mis en place pour apporter plus de traçabilité et faire que le monde puisse mieux se porter.

23 novembre, 2020 — Jean-Christophe Mailfert